« Famille (presque) zéro déchet »

Nouvelle étape dans notre démarche écolo, le zéro déchet ! Ou presque !

A la maison, notre penchant pour l’écologie, le manger sain et local n’est plus à prouver. Notre famille et nos amis nous le font bien remarquer. Entre incompréhension, gentilles moqueries sur un certain mode de vie bobo, et quelques soutiens tout de même… Nous gardons le cap et sommes heureux ainsi. Certains proches commencent même à se lancer et à s’y intéresser sérieusement. Comme quoi, ça fait son petit bonhomme de chemin 😉

Résultat de recherche d'images pour "famille presque zero dechet"

Aujourd’hui, je vais vous parler de « Ze Guide ». Si vous ne connaissez pas encore la Famille (presque) zéro déchet, je vous conseille leur blog et leur bouquin. Ils y racontent l’aspect comique et les démarches de ce mode de vie (le zéro déchet).

 

« Famille presque Zéro dechet – Ze guide
Osez le mode de vie durable qui fait du bien »

Résultat de recherche d'images pour "famille presque zero dechet"

Un soir, je tombe face à un reportage sur une famille landaise qui s’est lancée dans le zéro déchet. Ils sont 4, une maman, un papa et deux enfants. Ils racontent leur mode de vie visant à protéger la planète, à faire barrière aux multinationales, à garder une bonne santé, à manger local, bio, de saison et en dépensant moins.
Faire le tri des déchets, le compost et acheter ses fruits et légumes en AMAP ne leur suffisaient plus. Ils se sont rendus compte que leur quantité de déchets demeurait élevée. C’est en étalant leur poubelle sur une bâche que le constat fut sans appel : films plastiques, barquettes, opercules, sachets, pots, sacs…
Commence alors leur aventure qu’ils racontent dans leur blog famillezerodechet.com.

1ère bataille : les courses ! Eviter les papiers ou les sacs plastiques qu’on leur donne au moindre achat et privilégier d’autres conditionnements : panier, bocaux, tupperwares, sacs en tissu… Et aller sur les marchés, dans les magasins bio ou commerçants sensibilisés, ou directement chez les producteurs locaux.

2nde bataille : le reste !
La question des déchets ne touche pas seulement le secteur de l’alimentation, mais bien à tous les pans de la vie de cette famille : vêtements, jouets, meubles… Par chance, aujourd’hui tout se troque et se vend sur le web ou en vide grenier. Un bon moyen de ne pas remplir sa poubelle et de remplir la tirelire pour leurs prochaines vacances !
Mais à ce jour un problème de taille subsiste : leurs voitures. Vivant à la campagne, les déplacements quotidiens sont fréquents et ne peuvent pas être remplacés par des modes de déplacements doux.

Résultat de recherche d'images pour "famille presque zero dechet"

En conclusion de ce reportage, cette famille affirme aller bien ! Rassurez-vous ^^
Question santé, elle va bien, voire mieux ! En disant adieu aux produits industriels chargés en sucre, sel et autres molécules chimiques qui peuvent s’avérer nocives., ils vivent en accord avec eux-mêmes, avec leurs valeurs. Ils sont redevenus acteurs de leur consommation et ressentent un réel sentiment positif, loin du pessimisme pesant et de la peur du 20h.

Pour nous convaincre, la famille a donc édité un livre aussi sérieux que rigolo : « Famille presque Zéro Déchet – Ze Guide ». Avec de jolis dessins réalisées par la maman Bénédicte, on y découvre les méthodes employées pour atteindre l’objectif zéro déchet.
Tout au long du livre, la famille nous explique leur démarche : définition du zéro déchet, B.A.BA des déchets, les zérosceptiques, plan d’action zéro déchet, les courses, la cuisine, l’hygiène de la maison, les cosmétiques, les enfants, les fêtes, la maison et en conclusion, elle nous propose 10 défis faciles à mettre en place pour se lancer, ainsi qu’une bibliographie pour aller plus loin dans sa démarche.

Résultat de recherche d'images pour "famille presque zero dechet"

J’ai vraiment aimé ce livre car il est écrit sans chichis, par des gens comme vous et moi ! L’accent est mis sur la protection de l’environnement, le tout illustré par des dessins pleins d’humour et de légèreté.

Au final, en lisant leur blog, puis leur livre, je me suis aperçue que le zéro déchet est une démarche remplie de bon sens et de mieux vivre, mais plus ou moins facile à mettre en place. Il faut un certain temps pour trouver ses repères, ses commerçants, ses nouvelles habitudes et pour sensibiliser notre entourage à ce mode de vie.
Pour avoir moins de déchets, il faut surtout faire moins d’achats : « Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? », « Comment l’acheter pour éviter le conditionnement plastique ? »… S’en suit donc une réduction notable de la consommation, donc des dépenses !

Aller vers le zéro déchet, c’est faire un choix de société et une transition individuelle. Lorsque je fais un achat, je valide un système.
Par exemple : soit je décide de manger une tomate cultivée hors-sol, gavée de produits chimiques, ayant traversée l’Europe, fabriquée par des sans-papiers, en plein mois de janvier pour engraisser des actionnaires, soit je choisis de manger une tomate bio, produite à côté de chez moi par un travailleur de ma commune. Mon achat devient un vote !
C’est ainsi qu’en consommant consciemment, je deviens acteur et moteur du changement : réduire considérablement mes déchets au quotidien, soutenir des producteurs locaux, participer au développement de filières responsables, inciter les collectivités à aller dans ce sens…

Alors, vous vous lancez ? 🙂

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s